pipe

Il fallut d’abord maîtriser le feu. Puis découvrir qu’inhaler la fumée de plantes spécifiques procurait certains effets, projetant sur le monde une lumière autre.

Pour les Indiens d’Amérique — ces grands fumeurs qui nous ont donné le tabac — comme pour les sages hindous qui inhalent religieusement de lourdes volutes de chanvre depuis des siècles, la fumée est sacrée.

Office du Tourisme et des Congrès de Paris

Elle invoque le divin, le fait descendre parmi les mortels. Elle les inspire. « Avant de répondre à une question, on devrait allumer une pipe », estimait Einstein, évoquant le lien subtil que tisse la fumée avec l’indicible.
Aujourd’hui désacralisée, industrielle et quotidienne, jugée nocive et aliénante, la cigarette a mauvaise presse, alors que le cigare et les nouveaux accessoires du fumeur ont le vent en poupe.
L’un dans l’autre, la fumée garde son mystère. Dépassant une dimension strictement hédoniste, les volutes renvoient à nos aspirations les plus profondes.
Le musée du fumeur rend compte d’une pratique ancestrale ; il est également un avant-poste d’observation privilégié sur l’évolution des comportements.

fumeur

 

 

 

 

Le musée

Pour la première fois, une exposition permanente réunit
à Paris, dans un espace à taille humaine, objets, plantes
et œuvres témoignant d’une pratique répandue sur tous les continents : fumer.

Les objets usuels du fumeur en différents lieux ou époques se mêlent aux plantes fumées de par le monde : les feuilles de tabac côtoient les fleurs de sinsemilla ; le tamis pour extraire la résine de chanvre, le moule à cigares et le brûle-gueule en bruyère accompagnent les fragiles pipes en terre du XVIIIe siècle ou celles, en cuivre, que les dignitaires chinois portaient à la ceinture pour fumer l’opium.

Grandeur nature, les longues feuilles de tabac, suspendues sur leur séchoir comme de soyeuses peaux de chamois, diffusent leurs arômes chocolatés ; une tabatière rustique déverse sa granuleuse poudre à priser, vieille d’un siècle ; la teinte cuivrée d’un manoque languedocien contraste avec le cuir sombre de son lointain cousin de République dominicaine.

galerie
cafe

La galerie

La galerie présente des expositions-ventes renouvelées annuellement (gravures originales, peintures sur feuilles de tabac, photos…) :
des cigares des dieux mayas aux calumets de la paix, des fumeries hollandaises aux narguilés orientaux,
les volutes de fumées écrivent l’Histoire.

Caricatures de fumeurs
du XVIIe siècle à nos jours

 

Voir les salles du musée

Visite virtuelle de la salle 1

Visite virtuelle de la salle 2

Visite virtuelle de la salle 3

 

pucegalerie

La bibliothèque

Réunissant la plus grande diversité de points de vue, ce fonds rassemble sur différents supports et en diverses langues des œuvres rares ou incontournables allant de l’histoire mouvementée du tabac et du chanvre à la littérature contemporaine :

ouvrages de bibliophilie, romans, guides pratiques, collectors, magazines spécialisés (de Cigar Aficionado à France Tabac) mais aussi DVDs et vidéos détaillant la fabrication de la pipe en bruyère, ou encore la confection du cigare aux Caraïbes.

celebrite
iconotheque

Les portraits

Au fil du temps, l’acte de fumer fut jugé tour à tour divin, diabolique ou synonyme d’art de vivre, comme en témoignent les regards croisés d’artistes, photographes ou illustrateurs :

estampes originales, portraits de célébrités fumantes, dessins humoristiques, publicités de Mucha ou simples cartes postales régionalistes se font l’écho de l’image changeante du tabac et des fumeurs, selon leur culture et leur époque…

pucegalerie

La librairie

La librairie du musée du Fumeur propose un vaste panorama d’ouvrages modernes ou anciens sur le sujet, principalement en langue française, mais aussi en anglais, allemand, ou espagnol :

beaux-livres sur les pipes ou la dégustation du cigare, méthodes éprouvées pour arrêter de fumer, bibliophilie, essais, poésie, romans, livres de poche, BDs, catalogues, récits de voyage ou encore textes
de réflexion…

 

• mode d’emploi : l’abc du cigare
• mode d’emploi : l’abc de la pipe
• mode d’emploi : l’abc du narguilé

librairie
association

L’association

L’association à but non lucratif
(loi de 1901) « Le musée du Fumeur » a pour but d’informer sur l’acte de fumer et sur les plantes fumées. Elle gère le musée, distribue gratuitement des brochures de prévention, organise expositions, causeries, etc.

L’adresse

Le musée du Fumeur
7 rue Pache
75011 Paris

• Métro Voltaire (ligne 9), sortie 1
• Bus 46, 56, 61, 69 :
station Voltaire – Place Léon Blum

Tél. (+33) 01 46 59 05 51
Tél. (+33) 01 43 71 95 51
Fax (+33) 01 43 73 24 35

• Ouvert tous les jours (sauf dimanche) de 12 à 19h30
• Entrée 2€

Entrée libre à la librairie-boutique

• Fermé le 25 décembre, le 1er mai et le 8 mai

Plan des salles du musée (pdf)

Contact

Facebook

Le musée du Fumeur a été fondé en 2001 par Michka Seeliger-Chatelain
et Tigrane Hadengue

© Le musée du Fumeur, Paris.
(Journal Officiel 06/10/2001 n°1522)

plan
Plan d’accès au Musée du fumeur